Déclic !







quand Célia
prend une photo
c’est pas à la six-quatre-deux
ah non !
elle se concentre pendant au moins
un quart d’heure
avant d’appuyer sur le déclic
vous savez
comme ces peintres zen
qui pendant des heures
s’abîment dans la contemplation
de leur sujet
puis
en moins de temps
qu’il ne faut pour le dire
en quelques traits plus vrais que nature
vous le croquent
sur le papier
Célia a pris le coucher de soleil
sur la plaine des sables
je suis sûr que le soleil
s’est dit :

- Tiens ! Célia me tire le portrait
il faut que je lui fasse
bonne figure
pour que la photo
soit très réussie !





*

le 7 septembre 1998